Exposition itinérante

Programmée à l'ouverture des salles culturelles

La mer morte

Cette exposition comprend une série de photographies prises par les photographes palestiniens Essa
Grayeb et Aref Massalha dans le cadre d’un projet en cours et d’un voyage en commun.


Nés et élevés en Galilée, Grayeb et Massalha vivent tous deux à Jérusalem et travaillent comme infirmiers dans le même hôpital où ils se sont rencontrés pour la première fois et ont commencé à partager leur passion pour la photographie analogique.


Depuis qu’il a été présenté au public, le médium de la photographie a fourni un nouvel outil de documentation pour traiter de la mort. Une affinité fascinante pour la mort réside dans l’action photographique même – couper et figer un moment isolé d’une séquence continue – comme une sorte de mort du temps.

Le projet a débuté en 2018, lorsque les deux photographes ont commencé à se rendre régulièrement
sur la mer Morte dans des lieux géographiques différents, et parfois ils retournaient sur les mêmes
sites afin d’évaluer les changements qui s’y produisaient. La chute brutale et la baisse du niveau de la
mer ont entraîné l’apparition de signes similaires à la progression d’une maladie à l’état de mort. Ces
symptômes se manifestent par la fissuration du sol et l’apparition de grandes failles qui révèlent des
couches déposées il y a des milliers d’années, parallèlement à l’apparition de gouffres dans le sol.
Tous ces symptômes renferment un élément de mystère, qui a été capturé par les nuances
monochromes de ces photographies permettant au spectateur d’examiner les grains des tirages, tout
en étant témoin du phénomène de destruction et de la catastrophe environnementale imminente.

Essa Grayeb et Aref Massalha

Essa Grayeb, Palestinien, né en 1984, vit et travaille à Jérusalem. Il est
photographe, vidéaste et créateur d’installations artistiques. 

Une partie de ses oeuvres utilise des objets, prises de vue, sons qui existent déjà et qu’il s’approprie et manipule. Il travaille souvent sur les notions de représentation, d’absence et de perte.

 Ses créations ont été présentées en Palestine, au Liban, en Italie, en Belgique. Ses films ont été sélectionnés lors de nombreux festivals aux Etats-Unis, au Canada, dans plusieurs pays arabes.

Aref Massalah est un photographe Palestinien autodidacte. Infirmier de profession, il fait actuellement un master en santé publique. Il a bénéficié d’une résidence d’artistes à Jérusalem.

C’est ainsi qu’il a mené des recherches sur le terrain dans la région de la Mer Morte pour documenter les changements géographiques qui se produisent au fil du temps. Ce projet documentaire est toujours en production. 

Masalha a été également sélectionné pour participer à un projet de documentaire photographique intitulé “En mémoire de demain” coordonné par la Fondation Abdul Mohsen Al-Qattan à Ramallah. Aref vit et travaille à Jérusalem.